Hommage à Ida Grinspan, inlassable témoin de la Shoah


210 élèves de 3ème ont pris part le vendredi 19 octobre à l’hommage rendu à Ida Grinspan, décédée le 24 septembre dernier. Rescapée d’Auschwitz, elle a témoigné de la Shoah jusqu’à la fin de sa vie, auprès d’innombrables élèves de collège ou de lycée.

Arrêtée à Sompt (Deux-Sèvres) en janvier 1944, puis déportée à 14 ans au camp d’Auschwitz, la jeune Ida a échappé par miracle à une mort certaine. Revenue en France, elle n’a cessé de transmettre ses souvenirs de déportation, qu’elle publia dans un livre « J’ai pas pleuré » en 2002.

C’est à cette inlassable volonté de témoigner que le collège Sacré-Cœur a voulu rendre hommage, en s’associant à une vidéoconférence retransmise en direct depuis le lycée Montaigne à Paris. Trois anciens déportés ont, comme Ida Grinspan avant eux, évoqué la vie quotidienne du camp, la volonté d’humiliation, l’omniprésence de la violence et la banalisation de la mort. Ils ont ensuite répondu aux questions des élèves, dont certains paraissaient très surpris.

« Nous n’imaginions pas qu’ils se faisaient tuer comme ça », avoue Noémie à la fin de la conférence. Ce qui a le plus surpris Lylou, par exemple, était « le manque total de pitié pour les enfants », systématiquement assassinés avec leurs parents. Kelian retient les conditions inhumaines du transport vers Auschwitz dans des wagons à bestiaux : « ils n’avaient qu’un seau pour presque 200 personnes »…

Les derniers témoins de la déportation dans les camps nazis ont aujourd’hui 90 ans, pour les moins âgés. Les témoignages directs se raréfient, et cette rencontre avec des élèves de 14 ans – l’âge d’Ida quand elle fut déportée – n’en avait que plus d’intérêt.

Laisser un commentaire